Mots clés

Articles en relation

Partager

Oiseaux en hiver

L’hiver est une saison très rude pour nos amis à plumes non migrateurs. N’hésitez pas à leur laisser une provision de graines à disposition.

Les boules de graisse, disponibles dans le commerce en version graines ou insectes, sont pratiques pour cela, même si elles sont sujettes à caution*. Sinon, vous pouvez aussi préparer des pains de graisse et de graines vous-même, mais pour les oiseaux insectivores c’est un peu plus délicat…

Pour cela, veillez à laisser la nourriture à un emplacement bien dégagé pour que les oiseaux puissent repérer l’approche de tout prédateur.

Mais en cas de froid prolongé, n’hésitez pas également à proposer de l’eau. Si les points d’eau ne dégèlent pas, ces petits animaux peuvent souffrir de déshydratation. Veillez dans ce cas à en fournir dans un récipient ni trop haut ni trop grand pour qu’ils s’abreuvent sans risquer de se noyer, et ce plusieurs fois dans la journée si possible car toutes les espèces d’oiseaux ne viennent pas à la même heure.

Enfin, dernier conseil : si vous commencez à nourrir les oiseaux du jardin, n’arrêtez surtout pas tant que le printemps n’est pas bien installé car chaque déplacement en fin d’hiver coûte de précieuses calories à ces petites bêtes et la nature met quelques semaines à se relancer quand le redoux arrive.

*généralement composées de suif de boeuf (ce qui est curieux à destination d’oiseaux mangeant des graines ou des insectes) elles sont accusées par certains de provoquer du cholestérol et d’autres maladies typiquement humaines aux animaux… Pour ma part, j’estime que, si on leur posait la question, nos merles, rouges-gorges et autres colocataires du jardin préfèreraient mourir d’avoir trop manger que l’inverse…

0
0
468 ad